Comment Tom aimait Bill. [OS - Twincest - PWP]



Comment Tom aimait Bill.___              




Tom tira sur sa cravate se sentant presque étranglé par celle-ci. Il s'avachit un peu plus dans son grand fauteuil de bureau en cuir noir et soupira. Pour la première fois de la journée, il soufflait enfin un bon coup, oubliant peu à peu son début de soirée stressant. Il retira adroitement d'un coup de pied ses chaussures vernis qu'il se devait de porter chaque jour. Ses orteils en éventail, il s'accorda quelques minutes de repos avant de replonger dans des dossiers qu'il devait terminer urgemment pour le lendemain.

Il ferma ses yeux qui ne demandaient qu'à sortir de leurs orbites tant ils cognaient à lui en donner la migraine. Il massa ses paupières, tentant de soulager la douleur persistante qui n'allait pas tardé à migrer vers son crâne. Il se disait que Bill soignait mieux ses migraines que lui-même.

A la pensée de Bill, Tom sourit tendrement, faisant lentement abstraction à la douleur lancinante qui se développait dans son crâne et rêvassa de Bill. Il balança sa nuque sur le haut du dossier de la chaise, écartant de façon masculine les jambes. Il s'imaginait qu'en rentrant tard dans la nuit, il retrouverait le corps chaud de son amant, lui donnant quelques baisés papillons du bout des lèvres dans sa nuque pour ne pas le réveiller.

Tom travaillait souvent tard, et même en étant désormais patron de la maison de disque qu'il avait bâtit avec Georg après la fin de Tokio Hotel, il ne pouvait pas faire ce qu'il voulait. Pour le bien être de Bill, Tom avait accepté de renoncer à son rêve de rockstar. Il avait vu Bill fondre à vu d'½il sous son nez et n'avait pas supporté de voir son petit frère mourir de l'intérieur, s'acharnant à tenir la carrière du groupe au top. Tom avait mis un énorme frein à Bill et après une grosse dispute, ils s'étaient accordés. Il passa sa main sur le front, le frottant durement.

Finalement, Tom se redressa, décidant ce soir d'envoyer tout balader. Georg s'occuperait de cette paperasse le lendemain matin. Ce soir, il voulait juste sentir le corps de Bill se blottir confortablement contre le sien. Il laissa une note sur le bureau de Georg, attrapant les clés de sa voiture se hâta de rejoindre l'habitacle de sa sportive. Une fois le contact mit, il se sentait impatient et nerveux.

« Montre-moi c'que t'as dans le ventre ma belle. » Le tressé parlait à sa nouvelle acquisition qu'était son Aston Martin. Il devenait dingue de retrouver Bill si tôt et de pouvoir le serrer entre ses mains.

Il débraya et accéléra sans hésitation, faisant gronder le moteur.

En moins de vingt minutes, il était rentré, la voiture bien au chaud dans le garage. Il poussa la porte, ne faisant aucun bruit. Il se débarrassa rapidement de ses affaires, abandonnant ses souliers vernis et trop classieux sous le meuble à chaussure. Sa veste de costard trouva sa place sur la rampe des escaliers tandis qu'il avançait à pas de loup vers le studio insonorisé dans le fond de la demeure. Bill y passait tellement de temps, et Tom sourit à cette pensée.

La porte était entrebâillée et il pouvait admirer les fines courbes des jambes de Bill sous son large t-shirt en unique vêtement. La peau satinée et imberbe de Bill était pour Tom une sorte de soie précieuse. Il aimait sentir leurs douceurs dans le creux de ses paumes et voir Bill se tortiller sous les petits chatouillis que ça lui procurait. Le ventre de Tom papillonna lorsque Bill se retourna, tombant de ce fait nez à nez avec Tom qui l'épiait dans l'encadrement de la porte.

« Tom ! » s'exclama-t-il autant par la surprise de le voir ici que par plaisir. « Qu'est-ce que tu fais là ? »

Bill était resté debout, les bras ballant au milieu de la pièce.

« Si tu veux je peux retourner au bureau, » dit Tom, commençant déjà à faire demi-tour un sourire en coin soulevant ses lèvres.

Bill trottina vers lui pour le retenir. « Surtout pas. » Il agrippa les épaules de Tom, cognant maladroitement son nez dans celui de son frère. « C'est tellement rare que tu rentres tôt, je ne vais pas te laisser partir. »

« J'espère bien. » Les mains puissantes de Tom passèrent sur les hanches de Bill, le rapprochant de lui. Ses yeux détaillaient le visage fin de son petit frère qu'il connaissait à la perfection pour l'avoir retracer des centaines de fois. L'écart entre leur deux visages se fit nulle et leurs lèvres entrèrent enfin en contact, dans un soupire de bien-être des deux amants.

Tom pressait Bill contre lui, leur torse se cognant faisant ronronner Bill. Bill bougeait doucement ses lèvres faisant une douce pression de surface sur celles de Tom. Le contact donnait des frissons qui parcouraient la colonne vertébrale du tressé qui accentua le baisé, glissant sa langue entre les bouts de chairs rosés et humides de son petit frère. Leurs muscles glissaient et s'enroulaient avec tendresse donnant le tournis à Tom qui se sentait perdre pied petit à petit.

Malgré les mois, Bill lui faisait toujours un foutu effet qui déréglait son organisme à tel point qu'il se sentait agréablement retourné. Des papillons chatouillaient son ventre et il aurait voulu, comme toujours, que le baisé ne se finisse jamais. Il n'était jamais rassasié de Bill, en voulant encore et encore jusqu'à ce qu'il ne soit plus capable de faire le moindre petit geste.

Il se détacha un peu de Bill, claquant un bisou sonore contre ses lèvres.

« Tu as laissé le sale boulot à Georg ? » demanda Bill, câlinant la nuque de Tom du bout des doigts.

Tom secoua la tête, claquant sa langue. « Ce soir on ne parle pas travail mon c½ur. »

Tom prit la main de Bill et entrelaça leurs doigts, collant leurs fronts. Il frôla la joue de son amant du dos de sa main faisant étirer les lèvres légèrement gonflées de Bill. Le tressé était plongé dans les yeux de son frère et rien ne pouvait l'en sortir lorsqu'il s'aventurait dans ces pupilles noisettes.

Depuis l'arrêt qui devait être normalement temporaire du groupe, Bill avait trouvé du réconfort auprès de Tom. Mais au fur et à mesure des semaines, le réconfort avait laissé place à une tendresse et une affection qui penchait vers le sentiment amoureux. C'était tout naturellement que les jumeaux s'étaient progressivement et avec incertitude rapprochés jusqu'à devenir de véritables amants amoureux.

Le tressé tira sur la main de Bill pour se faufiler dans le petit studio confortablement aménagé. Il se laissa tombé sur le canapé à côté duquel se trouvaient des guitares et Bill s'installa sur ses genoux.

« Je t'ai manqué ? » demanda Bill, passant ses mains sur le torse finement musclé de Tom, le caressant à travers sa fine chemise blanche.

Tom agrippa la nuque de Bill pour le rapproché de lui et colla son front au sien tout en fermant les yeux. Sa bouche entre-ouverte lui répondit dans un souffle chaud. « Tu m'as tellement manqué, mon ange. »

Il imaginait le ventre de Bill se tordre, tandis qu'il appuyait un peu plus son bassin contre le sien. Bill happa la lèvre inférieure de Tom et la mordilla affectueusement, le désir envers Tom grimpant à grande vitesse en lui. Les genoux de part et d'autre du corps de Tom se resserraient pour l'emprisonner avec possession dans leur étreinte.

Bill passa l'extrémité de sa langue sur le piercing de Tom, titillant de temps à autre l'arrière de ses dents.

En peu de temps, Bill avait retiré la chemise et la cravate de Tom pour mieux caresser le torse de son frère. Le tressé adorait que Bill le touche ainsi, ça le rendait absolument fou et l'enivrait. Tom était shooté au contact de Bill, il était très rare qu'il arrive retenir ses frissons de plaisir lorsque leurs membres se touchaient.

Il ouvrit les yeux pour tomber directement sur ceux de Bill. Ses prunelles dévièrent jusqu'aux lèvres tentatrices de Bill. « Embrasse-moi. »

Bill se pencha au dessus de Tom, le surplombant allègrement. Il déposa un minuscule petit baisé sur le bout du nez de Tom qui grogna de mécontentement. Le petit rire taquin de Bill s'éleva doucement dans la pièce, se répercutant sur les épaisses parois. Il lécha le bout de peau entre le nez et la lèvre de Tom sans jamais atteindre la bouche de son amant.

Tom gesticulait d'impatience sous lui. Il voulait tellement sentir Bill, sa chaleur, son goût sur sa langue, il ne pouvait plus attendre. Habilement, il renversa Bill sur le côté, l'allongeant sur le sofa. Il s'étala de tout son poids sur Bill, ses coudes de chaque côté de son visage.

« Arrête de jouer Bill. » Il lécha son menton avant de le mordre. « J'ai envie de toi. »

Bill miaula en sentant la langue de Tom remonter le long de son cou jusqu'au lobe de son oreille que Tom vint mordre. « Fais-moi l'amour Tom, j'ai envie de toi aussi. »

Le tressé se redressa, ses abdos étaient contractés et il voyait le regard de Bill filer dessus.

« A quel point tu me veux ? » Ses yeux retraçaient une fois encore les courbes de ses yeux, passant de l'un à l'autre alors que ses doigts câlinaient son cuir chevelu.

« Tom, » râla Bill. « Touche-moi. »

Bill souleva durement son bassin pour bousculer Tom. La main du guitariste descendit le corps menu du brun, passant sous son t-shirt allant directement et sans détour dans son boxer étroit. Il sentait sous sa paume la chaleur et la dureté du membre de Bill qui soufflait sous le touché de la main du tressé. Les doigts de Tom bougeaient imperceptiblement, passant sous son sexe pour le soulever et sortir son extrémité hors du boxer humide.

Tom embrassa Bill, si langoureusement qu'ils en perdaient haleine. Il couvrit son cou de baiser et remonta son t-shirt pour le passer par-dessus ses cheveux ébènes. Il se mit à genoux entre les jambes de Bill, l'admirant entièrement. Ce fut l'une des visions les plus sexys qu'il avait eu l'occasion de voir.

Le brun avait les yeux grands ouverts, observant le moindre de ses gestes, ses bras étaient par-dessus sa tête, laissant le champ libre à Tom de faire ce qu'il voulait de son corps. Lorsqu'il se sentit trop observait, Bill se mit à rougir comme une pivoine.

Les yeux du tressés imprimaient chaque détail de son corps percé et tatoué. Tom s'attardait sur ce piercing juste sur le téton gauche de Bill et se lécha les lèvres d'envie. Il y passa le bout de ses doigts et sentit le petit mamelon durcir sous son touché. Ses yeux descendirent jusqu'à la petite étoile sur l'aine de Bill. Combien de fois il s'était imagine jouissant dessus, et combien de fois l'avait-il fait.

Un frisson parcourra son corps.

Juste à l'élastique du boxer de Bill dépassait coquinement le sexe du brun. Tom se pencha vers celui-ci, son souffle chaud s'écrasant dessus. Il sortit sa langue, goûtant Bill. Sucer Bill était ce que Tom avait préférait au début de leur relation. Il lécha plusieurs fois son gland qui rougissait de plus en plus, se décalottant à mesure du plaisir que la languie de Tom envoyait dans le ventre de Bill.

« Touche-moi Tom. »

Ce dernier se redressa, abaissant le boxer de Bill. Il resta figé un instant. « Tu es tellement beau Bill. »

Bill tourna la tête sur le côté essayant de cacher le rouge de ses joues. Tom le trouvait atrocement mignon dans ces moments là : il avait toujours connu Bill timide avec les autres et lorsque c'était avec lui cela ne faisait que l'attendrir. Il attrapa le menton de Bill entre ses doigts et fit glisser son pouce sur sa lèvre inférieure.

Doucement il se pencha et frôla la bouche de Bill avec la sienne. « C'est mignon quand tu rougis, » sourit Tom.

Le sexe de Bill frottait contre le tissu de son pantalon à pince, le faisant se tortiller sous le corps de Tom. Son souffle se coupait chaque fois que Tom appuyait plus sur son entre-jambe. Il remonta ses genoux pour entourer les hanches de Tom et le presser plus contre lui et sentir sa queue dure a travers ses vêtements. Bill miaula lorsque Tom poussa fortement et lentement le long de sa verge érigé.

« Enlève ton foutu pantalon, » ordonna Bill.

Tom souleva un sourcil. « Tu me donnes des ordres petit frère ? »

Bill grogna plus fort en sentant le sexe de Tom s'enfoncer dans sa cuisse, le pantalon empêchant un meilleur touché. « Fais-le, » dit Bill. Il dégagea Tom de son emprise pour le laisser retirer le pantalon intrus.

Le tressé se leva et se mit dos à Bill, débouclant sa ceinture, la laissant choir sur le sol du studio. Ses gestes étaient lents et méticuleux, ne voulant pas faire trop plaisir à Bill en lui obéissant. Bien sûr que Tom finirait nu et faisant l'amour à Bill, mais pour le moment, il voulait juste prendre son temps et profiter de sa soirée avec son amant.

Une fois son pantalon à ses chevilles, il se tourna vers Bill vainqueur. « Mieux ? »

Bill replia ses jambes, ses serrant contre son torse pour éviter de se masturber à la vue de Tom en boxer et bandant comme un fou. Ses yeux étaient noirs de désir et la seule chose qu'il attendait était que Tom lui saute dessus et le prenne comme jamais.

Ses ongles grattaient nerveusement le tissu du canapé tout en secouant la tête négativement. « Ton boxer. »

Le brun se redressa, posant ses pieds sur la moquette. Il agrippa les hanches de Tom pour le rapprocher de lui, léchouillant le bas de son ventre tout en tirant sur le bas de son ventre halé. Brusquement, les doigts de Bill avait abaissé le sous vêtement de son frère qui gisait sur le sol.

« Putain Bill ! » cria Tom sous le coup de la surprise. L'air frappait de plein fouet son membre déjà humide, le rafraichissant partiellement.

Ceci dit, c'était avant que Bill ne cogne son nez dedans et ne commence à suçoter le bout de son sexe, repoussant la peau qui recouvrait encore un peu le gland de Tom. Le tressé soupira et regarda avec attention Bill s'atteler sur son sexe. Il voyait sa langue retracer les formes de son extrémité rougie. Lorsque le piercing de Bill frôla la petite fente, Tom poussa un soupire rauque de contentement. Quand la petite bille métallique s'enfonça à l'intérieur, Tom rejeta sa tête en arrière, ses mains s'emmêlant dans les cheveux de Bill.

Les bruits de sucions arrivait aux oreilles de Tom et ne fit que l'exciter davantage. Il poussa son sexe dans la bouche de Bill pour qu'il le suce plus profondément. Ses allers et venus dans la cavité buccale du brun étaient doux mais rapides. Bill l'aspirait durement à l'intérieur, serrant son sexe entre ses joues creusées au maximum.

Tom grogna virilement, ses genoux tremblaient et il voulait baiser autre chose que la bouche de Bill. « Arrête Bill, » haleta-t-il à bout de souffle.

Bill leva les yeux vers lui, sans jamais relâcher la queue de Tom. Sa main enserrait la base et appliquait des pressions délicieuses. Il racla la verge de Tom avec ses dents, laissant son piercing rouler dessus. Il suça fortement le bout, aspira un peu de liquide séminal qui en sortait par gouttes. Il lécha les bourses de Tom sans le quitter des yeux.

« Est-ce que tu veux toujours que j'arrête ? » demanda-t-il, attrapant l'un des testicules entre ses lèvres.

Tom fronça les sourcils et joua nerveusement avec son piercing. « Ou- Mh... Oui. »

« Oui quoi ? » Bill reprit le gland de Tom en bouche, il adorait le sentir pulser sur sa langue et laisser le liquide couler dans sa gorge étroite.

Les mains de Tom glissèrent sur les joues du brun, le repoussant un peu plus loin. Bill se léchait les lèvres avec provocation.

« Je dois venir en toi. » Tom tira Bill vers le haut, le collant à lui. Il l'embrassa chastement avant de le retourner. « Par derrière ? »

Pour toute réponse, Bill écarta les jambes et posa ses coudes plus bas sur le sofa. « Comme ça ? » Bill secouait ses fesses de manière aguicheuse, regardant Tom par-dessus son épaule.

Tom s'approcha de lui, son sexe mouillée par la salive de Bill glissant dans la raie de ses fesses. Il se frotta à Bill tel un félin, ronronnant dans l'oreille du brun. Il embrassa sa nuque tatouée et traça une ligne imaginaire avec des baisés sonore le long de son dos jusqu'à son but ultime : ses fesses.

Il tournoya son index autour de son index autour de l'orifice de Bill avant de l'enfoncer brusquement. Il ne pouvait plus attendre mais il ne voulait pas le faire sans que Bill ne soit réellement prêt. Ils en avaient l'habitude mais jamais Tom ne pénétrait Bill sans précaution. Il détendit ses chairs à l'intérieur donnant par la même occasion des décharges de plaisir à Bill. Il écarta ses doigts y glissant sa langue.

« Tooom, » cria Bill. Il balança sa tête en arrière, faisant sourire le tressé qui s'appliquait à humidifié comme il le fallait le petit trou étroit de Bill.

Son sexe pulsait d'impatience et d'envie. Il ne demandait qu'à s'enfoncer profondément dans le petit corps de Bill.

« Maintenant Tom. »

La langue se retira du petit orifice maintenant mouillé de Bill et Tom se redressa, caressant le dos laiteux de Bill. Il attrapa son sexe dans l'une de ses mains pour l'enfoncer en Bill. Il poussa doucement dans les fesses de Bill, ils soufflaient tous les deux, laissant le plaisir d'être enfin l'un dans l'autre les submerger silencieusement.

Ils ne bougeaient plus d'un poil. Seules leurs fortes respirations brisées le silence de la pièce. Tom avait l'impression qu'il allait exploser de bonheur, il n'avait pas fait l'amour à Bill depuis quelques jours déjà, son boulot empiétant sur sa vie de couple avec son petit frère. Il se sentait comblé dans l'antre de Bill, juste à l'intérieur, sans bouger.

La chaleur étouffante de Bill emprisonnait son pénis dans ses chairs et il commença doucement à frotter son gland au fond de Bill. Il poussa sur le renflement qui faisait hurler Bill de plaisir à chaque à-coup.

Bill ondula, se laissant tomber sur ses coudes. « Fais-moi l'amour Tom. »

Le ventre de Tom se retourna, une colonie de papillon volant dedans. Il se retira de Bill et commença des vas et viens lents et amoureux. Il aimait sentir et entendre Bill s'ouvrir et se fermer sur son passage.

Au grès de ses pénétrations, il caressait la peau de Bill : celle de son dos, ses fesses, ses douces cuisses qui tentaient toujours Tom. Il pressa les fines cuisses de Bill dans ses mains puissantes en le pénétrant plus durement. Il passa sa main droite sous le sexe de Bill, le touchant comme si c'était le plus précieux des objets, lui accordant des caresses au rythme de ses coups de reins.

« Plus fort, » gémit Bill qui écarta un peu plus les jambes. Il regarda Tom pendant quelques secondes dans les yeux.

« T'es si bon Bill. » Ill appuya de son autre main sur son dos et se retira entièrement, lâchant le corps de Bill.

Bill se redressa et fronça les sourcils de mécontentement. « Tu fous quoi Tom ? »

Tom s'était reculé et était allongé à même la moquette, relevé sur ses coudes. Bill sourit et se mit à côté de lui. « On aura fait toutes les pièces de la maison, » dit Tom attrapant Bill et se plaçant sur lui entre ses jambes.

« Tu devrais rentrer tôt plus souvent. Huuun... »

Tom se réintroduisait en lui, poussant plus fort et lui murmurant des mots doux ou cru à l'oreille.

« Peut être que je laisserait Georg se démerder tous les soirs. » Il grogna, Bill crispant ses muscles autour de sa queue. « Je te prendrais tous les soirs p'tit frère. »

Bill se cambrait, écoutant Tom lui murmurer ses plans coquins à l'oreille. Cela l'excitait encore plus si c'était possible, sa virilité lui faisait mal tant elle était tendue et rouge. Le sang affluait en masse dans son sexe, lui faisant voir les étoiles. Tom continuait son petit manège jusqu'à ce qu'ils atteignent le nirvana.

La semence de Bill coulait le long du ventre de Tom. « Je t'aime Tom. »

Tom se laissa tomber sur Bill, plongeant son nez dans le coup humide de son frère. Il reprenait ses esprits, se retirant de Bill.

« Je t'aime Bill. Plus que ma propre vie. » Il passa sa main sur le membre de Bill qui commençait à débander lentement et le caressa. « Tu es beau quand tu jouis. » Il embrassa sa joue, roulant sur le côté.

Ils étaient étalés en étoile sur la moquette du studio.

« Il va y avoir une grosse tâche Tom. » Bill attrapa la main du tressé et enlaça leurs doigts.

Tom se redressa et regarda entre les jambes de Bill son propre sperme couler sur le sol. « Ce ne sera pas la dernière tâche, » sourit Tom, regardant Bill avec amour.

« Merci bébé. » Il porta la main de Tom à ses lèvres et embrassa le dos de celle-ci.

Le tressé se mit à genoux, observant le corps mou de Bill. « On va dans la chambre ? »

Bill secoua la tête. « Pas envie de dormir. »

« Qui t'as parlé de dormir ? » répondit Tom en haussant les sourcils.

Le brun sauta sur ses pieds. Il tira sur la main de Tom pour qu'il le suive rapidement mais celui-ci ne bougeait pas malgré la force que mettait Bill pour le faire bouger.

« T'es incroyable Bill. Lorsqu'il s'agit de sexe t'es toujours en forme, » rit Tom.

Il fit un pas vers Bill qui relâchait ses efforts. « Il ne s'agit pas de sexe, il s'agit de toi Tom. Il s'agit de l'amour de ma vie. »

Il posa ses lèvres sur celles de Tom dont le menton tremblait d'émotion. Il aimait tellement Bill que l'entendre lui dire ce genre de chose le bouleversait toujours. Il colla son corps à celui moite de Bill, leurs doigts de pieds se touchant.

« Plus jamais je ne travaillerai le soir, » décida Tom, soulevant Bill dans ses bras pour l'embrasser langoureusement et se diriger vers sa chambre.





Fin.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.158.195) if someone makes a complaint.

Comments :

  • RandomBeauty

    10/03/2012

    C'était chaud, mais puisque c'était rempli de tendresse j'ai trouvé ca très mignon. Des fois j'imagine la fin des Tokio Hotel comme dans ta fiction, mais ca me met en rogne, j'aime leur musique, c'est juste pas possible !! ^^
    Merci pour ce joli petit os ;)

  • secret--yaoi

    24/09/2011

    sympa cette Os! j'aime bien l'idée de la maison de disque après que le groupe ait arrêté leur carrière.

    ^^

  • HistoryBk

    03/09/2011

    Super ton OS! =)

  • stories-about-them

    14/05/2011

    Aw c'est chou et hot a la fois
    et j'aime Tom en costume ^^ et comment les deux se cherchent
    Bon Os =)

  • Haribo-denktundschreibt

    14/04/2011

    C'est doux et tendre, le lemon est très bien écrit, j'aime beaucoup. (:

  • AmourInvisible-TH

    20/12/2010

    Ohh , j'aime totalement *o* raw ♥ merci !

  • xx-jb-fr-fic-xx

    04/11/2010

    xptdr lool tom alors tu ne travaillera plus le soir ? non sans dec avec un amant / jumeau comme bill je te comprend et je compati pleinement !!!
    cet os est bien
    j'aime !!

  • xOutLoud

    25/10/2010

    Huuuu ! J'adore cet OS punaise :) . Il est trop trop adorable ! Et ce Tom .... Awww ! C'est super bien écrit :D . Merci pour cet OS =D

  • Wo-sind-deine-Hande

    09/10/2010

    deuxième fois que je lis ton OS (xx-cacaouette-yaoi-xx) et je le trouve toujours aussi bon

    Bzeuh, TK.

  • Baaby-Ange-K

    23/09/2010

    coucou :)

    comme je suis tombé sur ton blog et que j'adore le yaoi ^^
    je suis mise à lire et j'ai adoré cette os *.*
    et le lemon *o* " bave!!!!" xD
    tu écris vraiment bien :D

Report abuse